bastonnade

bastonnade [ bastɔnad ] n. f.
• 1482; it. bastonata, de bastone « bâton »
Volée de coups de bâton. Donner, recevoir la bastonnade. La peine de la bastonnade. fustigation.

bastonnade nom féminin (italien bastonata ou espagnol bastonada, du bas latin bastum, bâton) Volée de coups de bâton.

bastonnade
n. f. Coups de bâton. La bastonnade joue un grand rôle dans certaines farces de Molière.

⇒BASTONNADE, subst. fém.
Volée de coups de bâton :
1. C'était quelquefois, souvent même, un homme couvert de guenilles et de fange, ivre-mort, gorgé de lard et de morue, que Brulard faisait pendre la tête en bas pendant qu'on lui administrait, comme digestif, une vigoureuse bastonnade.
SUE, Atar Gull, 1831, p. 16.
SYNT. Craindre, donner, infliger, recevoir la bastonnade.
Rem. Ac. 1835-1932, GUÉRIN 1892 et QUILLET 1965 le disent ,,familier``.
En partic.
1. Châtiment consistant en des coups de bâton :
2. Un voyageur m'a raconté que nous avons l'avantage de posséder sur nos territoires asiatiques une peuplade chez qui le sentiment de l'honneur est si exquis que lorsqu'un coupable a été condamné à la bastonnade, il la reçoit avec allégresse pourvu que le châtiment lui semble mérité.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 8, 1909-11, p. 255.
Rem. ,,Chez tous les peuples la bastonnade s'administre sur le dos; chez les musulmans seuls on l'applique sous la plante des pieds`` (BESCH. 1845).
3. Un Marocain qui toucherait à ce produit [le bitume], dont Muley XXXIV a fait le généreux abandon, recevrait la bastonnade sur la plante des pieds, et serait assis sur un pal à la récidive.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 31.
2. ,,Dans les bagnes, châtiment qui consiste à appliquer des coups d'une corde goudronnée`` (Lar. 19e) :
4. Le forçat qui doit recevoir la bastonnade, est étendu sur le ventre (...) le Boye, armé d'une corde goudronnée, de quinze à vingt lignes de diamètre, lui en applique quinze, vingt-cinq ou cinquante coups.
F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 35.
Prononc. :[]. Demi-longueur pour la voyelle de syll. finale dans PASSY 1914.
Étymol. ET HIST. — 1482 (G. FLAMENG, Passion de S. Didier, 59 [Carnaudet] cité par Delboulle d'apr. QUEM. : Tire toy près, ou tu auras la bastonnade).
Empr. soit à l'ital. bastonata (KOHLM., p. 32; TRACC., pp. 113-114; WIND, pp. 58-59) attesté dep. le XVIe s. (BOCCACE, Déc. 2-5 [composé entre 1348-1353] dans BATT.), soit à l'esp. bastonada (RUPP., p. 40; SCHMIDT, pp. 631-632) attesté dep. le XIIIe s. (AL., p. 661a), soit à l'a. prov. bastonada (LITTRÉ) attesté ca 1343 Leys d'Amors dans RAYN. I-II, p. 195a; ces mots sont dér. du corresp. en chacune de ces lang. du fr. bâton. BL.-W.5 semble opter pour la 1re hyp. en rapprochant ce mot des mots du vocab. milit. empruntés à l'ital. à la même époque; cependant bastonnade ne paraît pas appartenir au vocab. militaire.
STAT. — Fréq. abs. littér. :42.
BBG. — KIDMAN (J.). Les Empr. lex. du fr. à l'esp. des orig. jusqu'à la fin du XVe s. Paris, 1969, pp. 55-58. — POPE 1961 [1952], § 379. — SAR. 1920, p. 59.

bastonnade [bastɔnad] n. f.
ÉTYM. 1482; p.-ê. ital. bastonata, de bastone « bâton », ou esp. bastonata, provençal bastonada, même orig. que bâton.
1 Volée de coups de bâton. || Donner la bastonnade à qqn. Bastonner. || Recevoir la, une bastonnade.
1 Ah ! tu prends donc, pendard, goût à la bastonnade ?
Molière, Amphitryon, I, 2.
2 Un dos cintré propre à la bastonnade.
Voltaire, Crépinade.
3 Eh bien, dit-il alors d'un ton moqueur, qu'on lui donne la bastonnade : il nous dira bientôt, avec son bel habit de marchand, qu'il n'est qu'un franc voleur; qu'on le batte jusqu'à ce qu'il l'avoue.
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. I, p. 401.
2 Châtiment constitué par des coups de bâton. Fustigation (1.).(1836, Vidocq). Châtiment qui consistait, dans les bagnes, à bastonner un forçat au moyen d'une corde goudronnée. || La peine de la bastonnade.
3 (1926). Argot. Violente bagarre, rixe. Baston, bastonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bastonnade — BASTONNADE. subst. fém. Goups de bâton. Donner des bastonnades. Il craint la bastonnade …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bastonnade — Bastonnade. s. f. (l s se prononce.) Coup de baston. Donner des bastonnades. il craint la bastonnade …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bastonnade — (fr., spr. Bastonnahd), 1) eigentlich Stockprügel; 2) bei den Türken gebräuchliche Strafe, bestehend in Schlägen (oft 1000) auf die Fußsohlen od. auf den Rücken …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bastonnade — (franz.), Stockprügel. Bei den Türken ehemals übliche, aber jetzt gänzlich abgekommene Strafe, Schläge auf die Fußsohlen oder auch auf den Rücken mit einem Stock oder ledernen Riemen; in Persien noch im Gebrauch. Bei den Schlägen auf die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • BASTONNADE — s. f. Coups de bâton. Il craint la bastonnade. On lui a donné la bastonnade. Recevoir la bastonnade. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BASTONNADE — n. f. Coups de bâton. Il craint la bastonnade. On lui a donné la bastonnade. Recevoir la bastonnade. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bastonnade — (ba sto na d ) s. f. Coups de bâton. Donner, recevoir la bastonnade. ÉTYMOLOGIE    Provenç. bastonada ; espagn. bastonada ; ital. bastonata ; de bastonar, bâtonner (voy. bâtonner). Dans l ancien français, on disait bastonnée : •   Et dit on que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bastonnade — nf., volée de // rossée à bastonnade coups de bâton : chwatenâ / âye nf. (Juvigny, Saxel.002b / 002a) ; bastonâ (Albanais, Villards Thônes). E. : Averse, Gourdin. A1) coup de bâton donné en ahanant : ramâ nf. (Albertville) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Bastonnade — Stokkeprygl …   Danske encyklopædi

  • nnade — bastonnade canonnade carbonnade chiffonnade citronnade colonnade cotonnade dragonnade fanfaronnade gasconnade pantalonnade tamponnade …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.